Lundi 3 Mai 7cc et un gros manque de protéines...

Publié le par Mon anneau gastrique est mon meilleur ami...

9h : Un peu pressée ce matin avant mon rendez vous avec le chirurgien, je comptais sur le distributeur de la clinique pour me ravitailler : chocolat chaud et jus de fruits par exemple, mais zut, en panne !!!!

Me voilà donc à jeun dans la salle d'attente...

3ème serrage pour moi ce matin : 7cc.

Comme d'habitude, mon chirurgien fait ça sans radio, simplement au toucher, et en deux petites minutes voilà mon anneau serré.

Sauf que la tête me tourne et que je ne peux rien avaler à midi.


16h : Je tente une compte de pomme en gourde, en 2 gorgées je suis bloquée.


Rendez vous ce soir chez l'endocrinologue. Je suis fatiguée à l'extrême depuis plusieurs semaines, plusieurs mois, et j'apporte les analyses que l'on m'a fait faire.

Depuis le début de l'anneau, je perds lentement, environ 2 kilos par mois, et je pensais que si ma perte de poids était raisonnable et non pas spectaculaire, c'est que je me nourrissais convenablement.

TOUT FAUX !!! 

En fait, je ne suis pas une carnivore, je ne l'ai jamais été. Et je n'aime pas le poisson, ni tout ce qui vient de la mer d'ailleurs, beurk les huitres, beurk les coquillages, beurk les crustacés. Ce qui trouve grace à mes yeux ? Le blanc de poulet, le steack haché bien cuit, la charcuterie, le saumon fumé.

Or depuis l'opération, plus rien de tout ça ne passe, sauf le jambon mixé comme pour les bébés...

Résultat, je ne mange quasiment plus de protéines, et ma masse musculaire à fondu de facon vraiment hallucinante.

Or qui dit moins de masse musculaire dit moins de calories brulées donc une perte de poids ralentie.

Vous le saviez vous qu'un athlète perd 2 fois plus de calories que vous ou moi assis sur son canapé à ne rien faire, simplement parce que le seul fait d'avoir des muscles lui fait bruler plus rapidement  les graisses et autres y compris au repos ?

Bref, avec une mase musculaire normale, j'aurai perdu dans les 5 kilos par mois... et 5 kilos de gras !

Au lieu de ça, j'ai perdu du gras, et du muscle...

Il va donc falloir que j'ajoute à mes repas, équilibrés comme il faut mis à part les protéines, de la poudre protéinée, comme pour les body builders !!! Donc, au lieu du petit café de la matinée, boisson protéinée, et idem au goûter.


21h30 : 1 bol de soupe au potiron. Je vais tenter le fromage blanc avecd 2 cuillères de protéines saveur chocolat...

Commenter cet article

creton veronique 04/05/2010 13:37


voila je me présente un peu plus je m'appelle véronique je suis mariée
et maman de 4 garçons j'ai 37 ans et je tiens une fromagerie/crémerie/traiteur
mon poids de départ 116kilos
j'ai revue mon chirurgien le13 avril qui m'a resserrer l'anneau et qui a juger bon de pas me revoir jusqu'en juillet


Mon anneau gastrique est mon meilleur ami... 07/05/2010 13:20



On part à peu près du même poids donc ! 118 kg pour moi avant l'opération, 115.8 kg le jour de lanneau...


Miam, vu ton travail ça doit être difficile de ne pas succomber à la tentaion... J'adore le fromage !!


Avec l'anneau + le travail + 4 petits bouts, tu dois être épuisée... Est ce que tu arrives à perdre du poids tranquillement, et a ne pas trop streser ? Bise !


      Virginie



creton veronique 04/05/2010 08:04


merci pour ces renseignement car moi aussi je ne mange pus de viande ça coince car moi je ne vois pas mon chirurgien avant le mois de juillet qui me parait une éternité je trouve ton blog super car
j'avais besoin de parler de tout ça avec quelqu'un


Mon anneau gastrique est mon meilleur ami... 04/05/2010 12:21



bonjour !


Ne fais surtout pas la même bêtise que moi avec la viande !! Tu peux éventuellement compenser par des steacks de soja (moi, ça ne passe pas, mais toi peut être ?), ou en ajoutant un oeuf mixé ou
battu dans des purées/soupes etc...


Moi aussi, ça me parait très très long juillet. Tu l'as quand même revu depuis janvier ?


Racontes moi de combien tu es parti, pour en être aujourd'hui à 102. Est ce que tu manges facilement ? Est ce que tu sens la différence ?


Bises, Virginie